De l’usage des écritures pragmatiques en histoire médiévale