Dans un peuplement forestier multi-stratifié de pin pignon ont été analysée les caractéristiques auxonomiques et les relations cernes/climat, à travers des fonctions de réponse, selon l’âge individuel. Le but était d’évaluer, dans les différents stades de développement, les effets de la gestion forestière sur la dynamique incrémentale des arbres et l’action des variables climatiques sur la croissance radiale annuelle. Les résultats ont mis en évidence le rôle-clé des interruptions de la canopée, à une échelle spatio-temporelle variée, dans l’accomplissement d’un stade d’équilibre fonctionnel, soit au niveau de la croissance que de l’organisation spatiale et démographique. Du point de vue écologique, l’espèce est bien adaptée à l’environnement actuel, étant bien capable d’utiliser les ressources disponibles, surtout par rapport à ses exigences hydriques. Quelques particularités comportementales émergent en fonction de l’âge: la croissance des arbres en phase juvénile semble bénéficier surtout des précipitations des mois les plus proches voire coïncidents au début de la saison végétative, alors qu’il apparaît tout à fait négligeable le rôle des abondantes pluies automnales, au contraire d’importance décisive dans les stades adultes. La croissance des arbres les plus jeunes semble avoir souffert à un certain degré des perturbations dues plus à une compétition pour la lumière que pour l’eau, engendrant des implications qu’une gestion plus intensive pourrait partiellement réduire, en promouvant une tendance vers une fonctionnalité écosystémique plus importante.

Gestione forestale e funzionalità ecosistemica: relazioni fra accrescimento e clima in fustaie pluristratificate di pino domestico nel parco naturale della maremma

GARFI', Vittorio;
2009

Abstract

Dans un peuplement forestier multi-stratifié de pin pignon ont été analysée les caractéristiques auxonomiques et les relations cernes/climat, à travers des fonctions de réponse, selon l’âge individuel. Le but était d’évaluer, dans les différents stades de développement, les effets de la gestion forestière sur la dynamique incrémentale des arbres et l’action des variables climatiques sur la croissance radiale annuelle. Les résultats ont mis en évidence le rôle-clé des interruptions de la canopée, à une échelle spatio-temporelle variée, dans l’accomplissement d’un stade d’équilibre fonctionnel, soit au niveau de la croissance que de l’organisation spatiale et démographique. Du point de vue écologique, l’espèce est bien adaptée à l’environnement actuel, étant bien capable d’utiliser les ressources disponibles, surtout par rapport à ses exigences hydriques. Quelques particularités comportementales émergent en fonction de l’âge: la croissance des arbres en phase juvénile semble bénéficier surtout des précipitations des mois les plus proches voire coïncidents au début de la saison végétative, alors qu’il apparaît tout à fait négligeable le rôle des abondantes pluies automnales, au contraire d’importance décisive dans les stades adultes. La croissance des arbres les plus jeunes semble avoir souffert à un certain degré des perturbations dues plus à une compétition pour la lumière que pour l’eau, engendrant des implications qu’une gestion plus intensive pourrait partiellement réduire, en promouvant une tendance vers une fonctionnalité écosystémique plus importante.
File in questo prodotto:
Non ci sono file associati a questo prodotto.

I documenti in IRIS sono protetti da copyright e tutti i diritti sono riservati, salvo diversa indicazione.

Utilizza questo identificativo per citare o creare un link a questo documento: http://hdl.handle.net/11695/11769
Citazioni
  • ???jsp.display-item.citation.pmc??? ND
  • Scopus ND
  • ???jsp.display-item.citation.isi??? ND
social impact